FANDOM


Qui ? Modifier

L'Etranger - que l'on va appeler Rider pour cause de simplicité - est le personnage qu'incarnera le joueur au cours de son périple. C'est un personnage muet dont l'origine exacte est inconnue. Humain d'apparence uniquement, il est cependant doté de facultés surnaturelles - sûrement grâce à sa combinaison qui émet plusieurs couleurs en fonction de la faculté souhaitée -, comme par exemple se téléporter sur de courtes à moyennes distances ou amplifier sa puissance de frappe.

Il est équipé d'un pistolet laser automatique, tirant des projectiles bleu sur une très longue distance à vitesse modérée, mais surtout d'un long sabre en graphène composite qui va lui servir de principale source de dégâts au corps-à-corps. Le sabre semble relié à son armure quand Rider charge ses attaques ou amplifie la puissance de ses coups, réagissant à l'énergie émanant de lui. Le pistolet, quand à lui, peut charger un puissant projectile capable de renverser d'un coup l'ennemi, à la seule condition qu'il prenne le projectile en pleine face - ce qui n'est pas toujours évident en Furieux -.

Phase de marche - L'Eclat 1

Rider se faisant scanner par un petit robot durant la phase de marche contre l'Éclat (Robot en haut à gauche)

Pour amplifier le côté "surhumain" du personnage, pendant la phase de marche contre l'Éclat, Rider va se faire scanner par un robot (comme présenté ci-contre) qui va fournir d'autres détails sur Rider, notamment le fait que son BPM (battement par minute, la fréquence cardiaque) est à 8/min - ce qui est franchement très très bas - et qu'il était capable d'aller jusqu'à une vitesse de 73km/h. En ajout à tout cela, vers la fin de cette même phase de marche, le robot scan l'ADN de Rider et en arrive à un résultat non-concluant : l'ADN est tout simplement inconnu du commun des mortels.

En complément à tout cela, Rider semble tout simplement "immortel". En effet, plusieurs Gardiens (C.f : La Chaîne et La Ligne) expliquent à leur manière que malgré tout ce qu'ils peuvent faire contre Rider, il n'en mourrait pas. La Chaîne a exploité ce fait et en profite pendant ses sessions de tortures sur Rider. Il peut être mis à terre et se relever de ses blessures, mais il n'en succomberait jamais.

Le comportement d'un étranger Modifier

Rider - 2

Rider, à sa rencontre avec La Sangle

Niveau comportement, Rider est, au départ, extrêmement froid, sans aucune once de personnalité : on ne ressent que la rage, la violence en lui, aux premiers abords. Complétement muet - à part à quelques rares moments où il réussit enfin à faire son p***** de combo 4 coups sur un Gardien qui bloque tous ses coups -, il n'exprime que très peu de réactions durant le début de la session de jeu et contre les premiers boss.

Cependant, au fur et à mesure, Rider va changer. Passant d'une attitude extrêmement agressive à un semblant de passivité sur la fin, il semble affecté par le poids de ses actions, en particuliers contre certains Gardiens, contre lesquels il semble avoir comme du remords (C.f : Le Chant).

Une chose ne changera pas au fil du jeu : La Voix continuera à parler tout seul pendant que Rider ne lui répondra que d'un simple croisement de regards. Enfin le plus souvent, s'il ne l'ignore pas.

L'histoire de Rider Modifier

Si vous souhaitez éviter les spoilers, évitez de lire cette section, c'est logique.

Sinon, l'histoire de Rider reste plutôt énigmatique, jusqu'à la toute fin du jeu, contre L'Étoile, où on comprendra toutes les insinuations de la Voix et des Gardiens envers lui. Sinon, tout le long du jeu, La Voix va parler avec Rider - enfin, plutôt partir en monologue -, mais ne tirera pas grand-chose de lui. Les Gardiens, quand à eux, en savent déjà un peu plus.

La Chaîne - Exécution

Rider exécutant La Chaîne

La toute première phrase de La Chaîne adressée à Rider donne un avant-goût du potentiel du personnage : "Tu étais une arme, un instrument de destruction.". On comprend par la suite, pendant la phase de discussion avec l'Étoile, qu'il était littéralement un instrument de destruction. C'est pourquoi il a été combattu, vaincu au cours d'un terrible combat, puis capturé et retenu prisonnier dans ce qui semble être un monde à plusieurs étages ayant pour but d'être une prison extrêmement complexe et infranchissable. Dans cette histoire, La Chaîne a été son geôlier le plus "important", car il a été celui qui a passé le plus de temps avec lui, à le torturer. Après l'exécution de La Chaîne, La Voix constate, après le "spectacle" que lui a offert Rider, qu'il n'en était pas à son premier combat, et surtout meurtre : "Ce n'était pas ta première fois, n'est-ce pas ?".

La Sangle - Exécution

Rider jetant La Sangle dans un puits d'électricité, la tuant peu après.

Pendant la phase de marche contre La Sangle, La Voix la compare avec Rider en expliquant qu'ils sont arrivés - sur Terre on imagine - de la même manière et qu'ils se ressemblent beaucoup. "Elle est apparue un jour. Détruisant tout sur son passage et soudain, BOUM ! Ils l'ont capturée.". L'histoire de La Sangle sera "expliquée" dans son chapitre. Pour Rider, on comprend ses actions par la phase de discussion avec l'Étoile : il a été envoyé sur Terre pour faire un rapport sur la planète, mais on se rendra compte un peu avant, quand il aura vaincu Le Battement, que sa simple présence est impure pour le monde, qui se corrompt et se détruit sous ses pieds. Par ailleurs, on ne sait pas exactement combien de temps Rider est resté enfermé sur ces mondes-prisons, mais La Voix insiste sur le fait que lui et l'Étranger savent "ce que ça fait de rester enfermé trop longtemps.".

La Sangle - Physique phase finale

La Sangle, avant d'être exécutée, ouvrant son gracieux projecteur en face de Rider

A la fin du combat entre La Sangle et Rider, La Voix reprend un nouveau monologue en expliquant en partie l'histoire de La Sangle, et de ce qu'il s'est passé après l'arrivée de l'Étranger : "Et puis tu es arrivé, et ils ont fait encore pire. Bien pire. Tout a dérapé.".

Cela n'est qu'une supposition, mais peut-être que le "bien pire" concerne l'état - l'apparence - de La Sangle, que ce soit avant ou après qu'elle se soit en grande partie libérée. A discuter.

Durant la phase de marche jusqu'à La Ligne, La Voix "explique" à Rider que "ce maître du temps" savait que l'Étranger allait s'échapper, mais qu'il n'aurait rien fait contre ça. En revanche, après le combat contre lui, La Voix affirme que La Ligne répétait tout le temps de "regarder le point sur le soleil", en référence à l'Étoile, mais que personne ne l'aurait écouté. Pendant la phase de discussion avec La Ligne, il dit à Rider que "Quand tu es apparu, tout s'est suspendu. Tu as figé l'image.". Cela peut être métaphorique de la puissance de Rider, qui aurait un impact violent sur le monde qui l'entour par sa seule présence.
La Ligne - Exécution

Rider exécutant La Ligne alors qu'il essayait de faire son baroud d'honneur

De même, La Ligne fait référence à "le prochain cycle" quand il parle de ramener Rider dans sa prison, ce qui pourrait signifier que même si Rider ne réussit pas sa mission, il y aurait un nouvel émissaire de l'Étoile ou d'une toute autre menace qui surgirait pour reproduire sa mission : assimiler la planète. Ou alors La Ligne n'a pas su voir après le cycle en cours - Rider -, et il a seulement envisagé qu'il pourrait y avoir un autre cycle après celui-là, à débattre. Pendant et à la fin du combat contre La Ligne, et pour amplifier le côté "surhumain" de Rider, on constate que Rider n'est pas du tout affecté par la puissance temporelle de La Ligne - qui était capable de revenir à un moment passé pour régénérer de ses blessures ou bien pou envisager une autre méthode d'attaque - et qu'il réussit même à surpasser ces retours temporels pour achever le vieil homme. Ou peut-être que les pouvoirs temporels de La Ligne n'était qu'amplifié dans la bulle d'énergie dans laquelle il s'est battu avec Rider, et qu'après sa destruction de quelques *Piou Piou* de son pistolet, le vieil homme a été dans l'incapacité de revenir dans le temps pour se sortir de la lame plantée dans son dos. Mais avant de mourir, La Ligne semble obstinée à vouloir faire comprendre un message à Rider, que le joueur ne comprendra qu'avec la discussion avec l'Étoile : "Regarde le ciel, étranger. Ta réponse s'y trouve.". Comme quoi, il savait tout depuis le début, car il "n'arrêtait pas de répéter "Regardez le ciel ! Le point sur le soleil !". Mais personne ne prêtait attention.", comme le dit La Voix après le combat.
Phase de marche - L'Ecaille 1-0

La phase de marche jusqu'à l'Écaille

Pendant le trajet sur le chemin vers l'Écaille, La Voix parle de manière très mystérieuse, mais semble tendre vers un seul but : expliquer l'effet qu'aura l'assimilation de la planète sur le monde si jamais Rider venait à la déclencher manuellement au cours de la discussion avec l'Étoile, en comparant cela avec l'environnement sombre et "primitif" qui les entoure pendant leur marche : "Regarde bien, mon ami. Des années d'évolution, de culture, de civilisation, les esprits les plus raffinés, les merveilles de la nature. BOUM. Évaporés, en un seul impact. Un seul.". Il parle ensuite de le sauver "lui", mais là-aussi pas de certitude : peut-être parle-t-il de Rider, de "sauver son âme" de l'Étoile, de le faire changer d'avis pour éviter que la planète ne soit assimilée ? Dans tous les cas, il "n'a jamais rien trouvé".

En effet, il prétend avoir "entendu des choses dures sur toi", et il aurait pu "le laisser frire sur son rocher", pour éviter justement l'assimilation de sa planète. Mais il a joué quitte ou double en le libérant, pour un but bien précis, qui n'a pas de rapport avec Rider, et donc j'en parlerai dans le chapitre concernant La Voix.

L'Ecaille - 1

L'Écaille, pendant les dernières scènes de son existence

Rider - 7

Rider dans son armure peu avant le choix avec l'Étoile. Les similarités d'équipement entre les deux se remarquent sur les bras et les jambes, même si ça n'est pas exactement pareil. Clin d'oeil ou image subliminal ?

D'entrée de jeu, l'Écaille va "expliquer" à Rider que ce qu'il voit actuellement comme son ennemi n'est autre qu'un reflet de sa propre image : une image corrompue, noircie. D'ailleurs, en regardant certains points de l'armure de l'Écaille, on repère beaucoup de similitudes avec Rider et son armure contre l'Étoile, comme présenté ci-contre.

L'Ecaille - Exécution 1

L'Ecaille, vaincu et le casque brisé, se noyant dans son propre environnement. En regardant son visage démasqué de plus près, il est quasiment impossible de dire si l'Écaille était auparavant humain, ou s'il n'est qu'une simple illusion.

L'Écaille en lui-même est une métaphore, et, comme pour la Sangle, est similaire à Rider sur de nombreux points. Comme annoncé avant le combat, il est "sa propre image", à Rider. En restant toujours dans la théorie, on peut aussi rapprocher le "casque" de l'Écaille au masque de lapin de La Voix. ça paraît peut-être bizarre, mais pas tant que ça : en effet, au fur et à mesure, La Voix fait ce qu'il peut pour canaliser la rage de Rider, accentuer sa colère sur certaines personnes, le faire tuer, quelle que soit la situation. Il n'envisage jamais une solution pacifique, même s'il prétend avoir cherché toutes les solutions possible. Ainsi, La Voix a - peut-être, et du moins au début - de l'influence sur Rider, et le fait de tuer tout ce qui barre la route à l'Étranger ne le fera que devenir une monstruosité avide de combat et de sang. Mais une question reste donc en suspens là-dessus : est-ce que Rider était déjà un monstre avant d'être au service de l'Étoile ? A-t-il été créé pour une raison spécifique, ou bien est-il capable de changement ? Ceux qui ont finit le jeu ont leur propre réponse à la question en fonction du choix avec l'Étoile, mais comme dis bien plus haut, on sent que Rider change au fur et à mesure de l'histoire, en bon.

Pour en revenir au déroulement du scénar', après la victoire sur l'Écaille, La Voix finira par dire "L'espoir vient parfois d'où on l'attend le moins.", ce qui se synchronise parfaitement avec la suite des événements, contre le prochain Gardien. De même, on ressent que La Voix est de plus en plus déterminée à réussir et à s'évader, montrant par moment un côté très égoïste qui se sert de Rider pour parvenir à ses fins, et vaincre ainsi ceux qui les gêneraient.

La Main - Exécution

Rider donnant le coup de grâce à La Main

Pendant la phase de marche jusqu'à La Main, La Voix explique à Rider que ce Gardien est celui qui l'a amené ici, dans cette prison : "C'est à cause de lui que tu es ici. C'est lui qui t'a mis à terre. Il commandait les hommes qui t'ont capturé. Des centaines contre toi seul.". Pendant la phase de discussion entre le Gardien et l'Étranger, La Main décrit ce qu'il voit en Rider, ce qui explique aussi pourquoi il est autant "impur" sur Terre : "Je te regarde étranger et je ne vois rien. La désolation. La mort. Tu es seul.". La Main est d'ailleurs pleinement conscient du danger que représente Rider, puisqu'il s'est lui-même battu contre lui en le terrassant. Il mourra en se battant pour ce qu'il trouvait juste. Par ailleurs, c'est à partir de ce boss que l'on ressent un changement se faire chez Rider : visiblement en colère à la fin de son combat, mais tout de même pensif. Comme le dit La Voix juste après "N'y pense pas trop, ça fait partie de leur piège.", ce qui peut signifier que peut-être Rider commence à remettre en question son objectif principal, et sa lutte.

[Je reprendrai ici d'ici peu, je vais m'attarder aux autres chapitres. C'est pas tout, mais le jeu me manque déjà beaucoup, et j'ai bien envie de montrer les strats de certains boss !]